sábado, 24 de octubre de 2015

Un automne fruité, una tardor plena de fruites

És, per a mi, una tardor carregada de fruites regalades. La Pilar em porta figues de la bellíssima figuera del seu jardí, la Ioia pica a la porta amb una safata de caquis d'un arbre amic (amic d'uns amics), la Marion em dóna magranes d'un magraner seu, la Sylvaine m'envia notícies del codonyer de l'Amistat, l'Imma torna del poble amb una cistella plena d'olives per compartir... i ara, aquest matí, el mar m'ha regalat taronges, caigudes no se sap de quin vaixell amb rumb a quin port !

Sur la plage de Gavà, 24 oct. '15, Muriel

Voici un automne, pour moi, plein de cadeaux fruités. Il y a les figues à profusion, en provenance du Delta, un très bel arbre, ce figuier (et que j'ai l'honneur de connaître personnellement), les kakis d'un arbre ami d'une amie, qu'elle m'apporte "parce qu'ils sont mûrs à point, t'agraden ?" (et comment !), les grenades qu'on a cueillies, dans un jardin, là-haut dans l'Empordà, prêtes à être déguster, les nouvelles que je reçois par courrier (courriel) du cognassier charentais, l'arbre de l'Amitié, les olives qui remplissent un panier d'osier et qui sont "à partager" (c'est la première fois que je fais des conserves d'olives, on verra à Noël si elles sont bonnes !), une belle récolte.... C'est beau un olivier, et la couleur argentée des champs d'oliviers ! Et puis la mer, la Méditerranée !, qui s'y est mise, qui a déposé des oranges sur la plage, ce matin, tombées d'on ne sait quel bateau en partance , en revenance, on ne le saura jamais  (il y en avait une bonne dizaine mais j'en ai ramassé deux, une pour chaque main)... 


Mes 1ères conserves d'olives, on verra à Noël, 24 oct. '15, Muriel

Una tardor carregada de regals afruitats, un automne riche en cadeaux fruités !

Pensée vive pour toutes ces mains amies qui ont cueilli ces fruits qui rendent cet automne si riche ! Gràcies per collir aquestes fruites i compartir-les amb mi !

Fins aviat, à bientôt, Muriel (dedicat, per descomptat, a totes les amigues mencionades aquí !)

miércoles, 14 de octubre de 2015

La recette de la compote et El sol del membrillo

Pour faire une compote de coings au goût d'amitié à la mode du Moulin Ballot:

Tout d'abord, remercier l'arbre pour les fruits qu'il donne sans compter puis prendre soin d'observer la couleur et de respirer l'odeur de ses fruits . L’été s’en va, l’automne s’en vient.

Éplucher les coings, ce qui n'est pas, d’emblée, tâche facile (on peut les ébouillanter, ça aide un peu).

Ôter les coeurs et couper en morceaux que l'on dispose au fur et à mesure dans une casserole en arrosant de quelques gouttes de jus de citron (pour que la couleur reste belle). 

Sauvegarder les épluchures du citron (non traité).

Marier les coings à des pommes avec lesquelles on répétera les opérations précédentes (les coings et les pommes font des mariages heureux). Une variété sucrée de pommes est préférable pour un résultat plus doux au palais. Il faut, bien entendu, moins de pommes que de coings (pour que cela reste de la compote de coings !), par exemple, pour 2 kg de coings, 1 petit de pommes.

Glisser un bâton de vanille, ouvert sur toute la longueur (pour que les petites graines odorantes libèrent leur parfum à la cuisson) ainsi que des morceaux de la peau du citron (bien fine).

Ajouter une pincée de gingembre et une de cannelle (optionnel l'un, optionnelle, l'autre).

Saupoudrer de sucre complet de canne (au goût de la maison, avec peu de sucre, ça tient la route, et puis on peut toujours rajouter un produit sucrant – sirop d’agave, miel, amandes moulues, vers la fin de la cuisson si c'est trop rêche).

Ajouter de l’eau de façon à ce que les fruits soient à peine recouverts.

Faire cuire le tout dans un faitout, environ une demi-heure (tout dépend des fruits, du faitout, du mode de cuisson…).

Laisser tiédir et déguster ensuite cette compote, tiède ou froide, seule ou avec un peu de fromage blanc, de glace à la vanille... avec un vin doux, une coupe de Champagne, un thé aux épices... ou, pour un sucré salé, en accompagnement d'un fromage à pâte cuite au lait de brebis ou de chèvre.

Se laisser séduire par le goût puissant d'amitié et des saisons partagées de cette compote !

Nota bene: 
Toutes les variantes souhaitées sont possibles, bien entendu, car il n'y a d'essentiel que le tout premier point et le tout dernier de la recette !


*

Je repense au film El sol del membrillo (1992), c'est-à-dire, "le soleil [à la saison] des coings"traduit en français comme Le songe de la lumière, dans lequel le réalisateur Víctor Erice* explore le processus créatif à travers la contemplation du peintre Antonio López** lui-même en train d'essayer de capter la lumière qui imprègne, à certaines heures de la journée, les fruits d'un cognassier. 

En voici un aperçu: 

Image du film El sol del membrillo
Víctor Erice et Antonio López

Et aussi ces autres links (en castillan): 

C'est un film que j'avais particulièrement aimé. 

La musique du film, signée Pascal Gaigne***, m’avait aussi beaucoup plu, je me souviens. D’ailleurs, elle me plaît encore:

Bon, je vous laisse, à bientôt ! Muriel 
Je salue vivement au passage l'amitié et les fruits de l'automne (pensée profonde pour M.A., une pensée en continu, au fil des saisons qui passent en présence depuis l’absence)

* Víctor Erice est un cinéaste espagnol né en 1940, auteur des longs-métrages El espíritu de la colmena (L'esprit de la ruche), El Sur (Le Sud), El sol del membrillo (Le songe de la lumière).

** Antonio López García est un peintre et un sculpteur espagnol né en 1936, représentant de l'hyperréalisme. "Une oeuvre n'a pas de fin, on arrive simplement au bout des possibilités". 

*** Pascal Gaigne est un compositeur français né en 1958, page officielle:
http://www.pascalgaigne.com/fr

domingo, 11 de octubre de 2015

Cydonia oblonga de l'Amitié

Il y a quelque part en Charente Maritime, un arbre de l'Amitié, c'est son petit nom. Son nom vulgaire (le mot est devenu vilain), disons, commun, c'est cognassier et son nom botanique, Cydonia oblonga. C'est un arbre que je connais personnellement, que j'aime, qui en a vu des vertes et des pas mûres (et je ne parle pas des coings qu'il donne sans compter), c'est un vieil arbre, alors forcément, il en a vu ! Un arbre généreux au possible. De ses fruits, on fait une compote extraordinaire, une compote au franc goût d'Amitié, c'est comme ça ! À l'arrière goût de cannelle et de gingembre et de pommes du pays aussi, de citron, j'allais oublier ! et de sucre de canne, oui, et par-dessus tout, ce franc goût d'Amitié !

Hommage à toi, beau cognassier du Moulin Ballot ! Bel arbre de l'Amitié ! Car j'apprends à l'instant que c'est désormais comme ça que l'on t'appelle, là-bas ! J'ai bien envie de te revoir. Il faudrait que ce soit à la saison des fruits... sinon, ce sera à celle des fleurs, à celle des arbres nus, pas grave !

L'Arbre de l'Amitié au Moulin Ballot, oct.'15

Merci Sylvaine, merci l'Amie ! Merci bel arbre, nourricier des corps et des âmes !

À bientôt ! Muriel

sábado, 3 de octubre de 2015

D'aniversari en aniversari: la biblioteca Sant Pau i Santa Creu fa... 75 anys !

D'aniversari en aniversari i perquè em toca, com al Joc de l'Oca ! Després de l 'aniversari de l'Edifici Walden, vam tenir ahir l'aniversari de la biblioteca Sant Pau i Santa Creu de Barcelona:75 anys ! i quins 75 anys ! uns quants passats per la dictadura, altres per obres...

Us enllaço amb el Facebook de la mateixa biblio: hi ha fotos i informació que us poden interessar, vaja, segur, o com a mínim fer gràcia:

facebook.com-bib. Sant Pau

I ho vam celebrar així: la inauguració d'una exposició formal amb panells sobre la història - Història ! -, vitrines amb objectes realment històrics, entranyables, com ara segells antics per segellar els llibres, fitxes de préstec de cartró (l'ordinador, en una perspectiva històrica, és una cosa molt nova) i, commovedors, els registres - o dietaris - de les bibliotecàries, on consignaven minuciosament les activitats, esdeveniments, etc. a la biblioteca, tot escrit en castellà, "dictature oblige". També s'hi pot veure una aquarel·la que ens ha regalat una usuària, ara gran ella, que representa la "seva" biblioteca quan hi venia de petita.

Bib. St Pau Sta Creu - 75 anys panells - 02-10-15

Bib. St Pau Sta Creu - 75 anys - registres i segells- 02-10-15

Bib. St Pau Sta Creu - 75 anys - documents, fitxes i aquarel·la - 02-10-15

També, ho vam celebrar amb una exposició informal de fotos triades de molts àlbums acumulats, escanejades i penjades una mica a l'atzar, fotos de l'edifici i de vivències vàries (activitats infantils, jubilacions...).

Bib. St Pau Sta Creu - 75 anys - fotos- 02-10-15

Bib. St Pau Sta Creu - 75 anys - fotos - 02-10-15

A les 19h va haver-hi una trobada-xerrada amb molta gent, entre la qual bibliotecàries que al llarg d'aquests anys han treballat aquí, "ex nens" de la biblio que ara són usuaris adults, la directora actual, la comissària de l'exposició, els treballadors actuals d'aquí, alguns usuaris i usuàries actuals, assidus o accidentals. Entre els usuaris assidus, van prendre la paraula uns nens i unes nenes que venen cada dia faci sol, faci fred o plogui per a, tal com ho van explicar passant-se el micròfon, fer deures en un ambient més tranquil que a casa, connectar-se a Internet per jugar una estona o buscar informació per a l'escola, trobar-se amb amics del barri o per continuar estant amb els amics de classe.

La xerrada es va tancar amb un pastís de pa de pessic i nata, elaborat a la antiga per un pastisser de toda la vida del Raval, un pastís molt gran amb un petit detall bibliòfil:

Bib. St Pau i Sta Creu - 75 anys - 02-10-15

Per molt anys ! Visca les biblioteques ! Per a mi, tot un plaer compartir !

La expo i les fotos hi seran durant tot el mes d'octubre. El pastís ja no existeix ! Jo, que sóc de pas a la Sant Pau, em quedo per sempre amb les voltes gòtiques ! Bellesa pura !

Aquí teniu el link de la biblioteca: Biblioteca Pública Sant Pau i Santa Creu de Barcelona

Salut als Companys i Companyes de la Sant Pau ! Salut i bon llibres ! Fins aviat ! Muriel